effethalo
retour au site [↑]

Liste

Article

Caustic Window

Caustic Window LP


Reflex, 16 Juin. 2014

Posté le 30 juin 2014
Pas de productions venues au monde depuis 2001 et le déroutant Drukqs, après 13 années d'un quotidien certainement étrange, car cet humain est étrange, Aphex Twin fait apparaître un nouvel LP pour cette année sur son label Reflex. Un peu comme Richie Hawtin oui, mais n’allons pas trop vite et si 2014 commémore les 100ans de la première guerre mondiale, ce n'est pas pour autant que les DJ les plus influents de l'occident se croient investis d'une tâche humanitaire. Avec Richard c'est différent, tout d'abord parce que son calendrier doit certainement dater de l'an 2523, mais aussi parce que cet LP au nom éponyme de Caustic Window n'a rien d’inédit. Bien au contraire. Ca faisait 20ans qu'il trainait dans la poussière et aujourd'hui il est lustré par la critique. Frottons frottons donc, et analysons !

Caustic Window, pseudo d'Aphex Twin et nom de l'album, a été créé en 1994. Ca sonne bien avec la vague du moment qui tend vers une renaissance des années 90; y a qu'à regarder dans la rue et sur la couverture des magazines. « Mais les années 90, en terme d’électro, c'est quoi au juste ? » N'écoutez pas l'album Caustic Window si vous voulez en avoir une idée. Marginal et anti conformiste car décalé flippant, c'est tout un univers qui est mis en disque ici, avec autant de planètes que ce qu'il y a de morceaux. Ca fait 15. Bien sûr il est facile de reconnaître celui qui a fait cela car malgré cette diversité présente, l’ensemble est cohérent. Largement différent de ce que l’on a pu écouter dans Drukqs certes, mais toujours avec de rapides et simples sons électroniques dispersés dans les tracks. Ils peuvent facilement être samplés par celui qui est en recherche d'atmosphère glauque et spirituelle. Nicolas Jaar avec son mix sur la BBC Radio en est l'un des exemples probants.
C'est ce qui fait de cet album quelque chose de subtil, même si à l'écoute de "B5-AFX Tribal Kik" par exemple, nous pouvons éventuellement penser le contraire; qu'Aphex Twin est un lourdeau transpirant qui fait secouer ses longs cheveux comme un chanteur de rock. Mais Richard n'est pas comme ça, non. Richard est en fait quelqu'un de charismatique et d’introverti; c'est ce qui nous touche chez lui. Je peux bien vous en parler car je le connais; j'ai écouté son CD. Caustic Window transpire de sincérité et de nécessité, pas celle de l'argent qui pousse à produire, mais une nécessité bien plus profonde, celle de la création artistique. De plus, à côté d’un morceau agressant comme « B5 » nous pouvons aussi trouver de doux et lunaires cycles minimalistes à la Philip Glass,comme dans « G1- 101 Rainbows ». Alors bien sûr Caustic Windowil est difficile de danser en l'écoutant, ou même de le déguster entre amis : toujours un qui trouvera ça chiant.
Mais que ce soit « Aphex Twin », « Caustic Window », « AFX » ou encore « Blue Calx », Richard D. James présente à tous les coups une musique inventive et terriblement innovante. Evidemment la touche 90 est reconnaissable, parce qu'avant les techniques et la technologie étaient différentes -l'on peut penser aux durs de Underground Resistance par exemple- mais quand on croit l'avoir cerné l'album, il y a toujours une bizarrerie futuriste qui s'immisce et donne du charme. Alors comment le classer pour ensuite le juger ? A côté ou dedans comme jamais ? Il ne rentre tout simplement pas dans les codes. C’est ce qui explique que ce nouvel ancien album s’écoute de manière personnelle et demande le jugement du sentiment plus que de l’intellect.

Ce que je vous conseille, et vous le méritez, c'est de garder cet LP pour vous, un peu comme votre Bible. Ne le partagez pas et ne laissez pas votre entourage le vulgariser par des préjugés ou des avis "puristes". Ecoutez-le dans votre chambre ou dans le métro, avec un bon gros casque, et laissez-vous portez par un assemblage venu d'ailleurs. Comme pour la Bible, en parler déclencherais des interprétations et des désaccords futiles; vivez donc Caustic Window comme bon vous semble, et si cela vous plaît, n'oubliez pas de remercier Daddy.
Personnellement, je lui mets 5 sur 5, parce que je le trouve particulièrement mystérieux insondable , et surtout bien bien gras. Alors quoi, merci Daddy.

Lucas D.

Ecoute

Commentaires

image de l'interview

Nicolas Cuer



Techno, Dark Techno, Hardtek

Juin 2014


Nîmes

Posté le 02 juil. 2014
Les interviews sont effectuées à l'occasion d'un concert ou d'un événement. Une interview est conventionnellement composée de sept à dix questions à peu près biographiques ou musicales, et d'une série de questions rapides et absurdes.
On a croisé notre ami Nicolas Cuer en pleine préparation pour le Positiv Festival, on en a profité pour lui poser quelques questions. Un grand merci pour sa gentillesse !

Salut Nico ! Tu peux te présenter en quelques mots ?
Déjà bonjour à toute l’équipe de The Bankers !
En quelques mots ? 1m95 et 85 Kg de passion pour la musique.

Quoi de neuf pour toi en ce moment ? Des actus dont tu voudrais nous parler ?
Je développe en ce moment un nouveau projet musical. J’ai rencontré un musicien hors pair il y a presque 2 ans, Niko Tanda, et quasiment instantanément, nous avons décidé de fonder un nouveau groupe, qui s’appelle Bawdy Disörder. La suite, c’est la création d’un label, un premier album, des clips, un live…

Tu peux nous parler un peu ton label, Impulsif Records ?
L’aventure « Impulsif » dure depuis 10 ans cette année. Une bande de pote à la base, avec qui nous avons créé un festival en 2005 (Electropulse), puis un label, qui regroupe aujourd’hui ELECTRIC RESCUE, TRAUMER, SPARTAQUE, THE ADVENT VS INDUSTRIALYSER, FLORIAN MEINDL, BORIS BREJCHA, SCAN X, KIKO, WORAKLS et beaucoup d’autres. J’ai également sortie mon premier album dessus.

Tu veux nous parler un peu du Positiv Festival ? De ses débuts à aujourd’hui.
C’est à la base une collaboration entre Impulsif Records et Pleiade Production, représenté aujourd’hui par Baron Saeba. Je suis très heureux de l’évolution, car l’agence Allo Floride a rejoint l’aventure cette année pour la 3ème édition du festival. Il y a 2 dates, 5 juillet à Bellegarde (30) avec Madeon, Gramatik, Excision, Fakear entre autres, puis le 16 aout au Dock des Suds à Marseille, avec Disclosure, Flume, et notre 1èr live avec Bawdy Disörder !

Comment le festival a-t’il évolué au fil du temps ?
La 1er édition du festival était très techno, avec notamment des lives mémorables de Brian Sanhaji, Boris Brejcha et Maceo Plex. La 2ème édition a duré 4 soirs, avec une programmation « chronologique » Nous avons voulu « retracer » l’histoire de la musique électronique. En commençant par une Heretik System, puis Mr Oizo, Chris Liebing, et un finish à jamais gravé avec la nouvelle génération Worakls, N’to et Traumer. Cette année l’édition 3 s’annonce plus que passionnante !

La prochaine édition s’annonce comment ? La préparation se passe bien ?
J’ai pris du recul cette année sur l’organisation générale du festival, j’ai juste géré quelques partenaires, et 2/3 petits trucs. C’est Pléiade Production qui a préparé cette nouvelle édition, en collaboration avec Allo Floride. Je vois le travail qu’ils ont fait, c’est colossal, tout est très bien réglé, je suis très fier de toute l’équipe.

Tu peux nous parler un peu des soirées Children of Core à la Villa Rouge ?
J’ai toujours eu un penchant pour la branche « Hard » de la musique électronique. Je côtoie depuis des années maintenant l’artiste Hardcore Le Bask, avec qui nous travaillons régulièrement. Il avait envie de créer un concept de soirée, et de part ses contacts, « Children Of Core » est né. Puis nous nous sommes naturellement associé, et nous avons choisi la Villa Rouge. La 1ère édition a eu d’excellents retours, la 2ème c’est le 12 septembre avec Dr Peacock, Radium, Le Bask etc

Quel est ton meilleur souvenir de live ?
J’en ai plein ! Mais jouer avec les Chemical Brothers aux arènes de Nîmes restera quand même LE souvenir !

Et le pire ?
Une panne de courant pendant mon set … au dock des suds, devant 6/7000 personnes.

Quelle différence existe-il selon toi entre le public sudiste et nordiste ?
Je ne crois pas qu’il y ait réellement de différences, j’ai toujours eu de bonnes expériences, dans le sud, pareillement au nord.

Ca te brancherais pas d’organiser des soirées dans le Nord Pas de calais ?
Chercher des artistes, les faire découvrir, communiquer … J’adore organiser, peu importe où, donc oui !

Avec qui aimerais-tu travailler dans le futur ?
Dans le désordre NT89, Zombie Nation, The Hacker, TWR72, Clouds, Trentemoller

Pourquoi choisir de t’exprimer avec la musique électronique plutôt qu’avec un instrument dans un groupe de rock par exemple ?
J’ai fait de la guitare à l’âge de 10 ans, je suis très attaché aux instruments, quels qu’ils soient. J’essaye d’allier les 2 dans mes différents projets.

Quel équipement utilises-tu pendant tes lives ?
Je mixe sur 2 ou 3 platines, et j’ajoute toujours des machines. Actuellement j’utilise une Korg MX, ou un monotribe.

Tu peux nous expliquer un peu comment ça se passe quant tu commences un nouveau morceau en studio ?
Je ne me pose jamais de question sur ce que je vais produire. Ça dépend du moment, de l’état d’esprit. Je cherche un son qui me plait en bidouillant mes machines, puis souvent je cherche une rythmique efficace. La basse, qui est un élément essentiel dans la Techno. Je travaille d’abord une boucle, ensuite je fais la structure. En général, je rajoute tous les effets à la fin, et parfois une atmosphère en plus.

Pour te séduire en vingt secondes, comment un morceau doit-il commencer ?
2 solutions, soit une mélodie prenante, soit un kick ultra efficace.

Qu’est ce que tu voulais devenir quand tu étais enfant ?
Archéologue ! ça paraît fou mais vrai. J’adore l’histoire des peuples, la mythologie maya par exemple. Puis on m’a mis une guitare entre les mains, et voilà …

C’est quoi une soirée type avec toi et tes potes ?
Je ne sors quasiment pas, le peu de temps que j’ai pour moi, je profite de ma petite famille.

Qu’est ce que tu manges quand tu as les munchies ? (après avoir bu ou fumé)
Je mange tous le temps, j’ai la chance d’avoir un bon organisme ^^ sinon c’est nutella et milka !

PSG ou OM ?
J’ai été abonné au stade vélodrome pendant des années…

OM ou Nimes Olympiques ?
26 mai 1993

Nager avec des dauphins ou déguster les meilleurs sushis du monde ?
Nager avec les dauphins sans hésiter une seule seconde !

Un lendemain de soirée t’es plutôt ambiance bunker thé et film ou foutu pour foutu bière et barbecue ?
Je me remets directement au travail !!!

Quels sont tes trois morceaux préférés ?
1)Laurent Garnier – Crispy Bacon
2)Trentemoller – Moan
3)Saez – Que sont-elles devenues

Un dernier mot ?
Vouloir

Raph
image de l'event

XLR présente Hannes Fischer

jeudi 04 septembre 2014, La Marquise

House / Deep-House


Les jardiniers de XLR Events remettent un coup de pelle en investissant à nouveau La Marquise pour une nuit de House made in Germany. Comme ils le disent si bien, à la rentrée on se met cartable.Du coup, 2x1 places à gagner en cliquant ici.


HANNES FISCHER - Sonar Kollektiv
Issu d'un milieu musical riche, basé à berlin Hannes Fischer est un artiste polyvalent ; DJ, producteur aux accents Deep House et Disco. Il a grandi près de Stuttgart en Allemagne. Virtuose de la guitare il a cependant toujours plus de plaisir à jouer sur un clavier ou à essayer de mélanger et d'arranger des sons pour créer ses propres ondes.
Soundcloud
Facebook

ELIO ROMERO - Unsigned
Soundcloud

TUTTI vs MAX MASH - XLR Events
Soundcloud
Facebook

Infos Pratiques
Lieu : La Marquise
Horaires : 23h - 05h
Prix : 6,5 / 8 euros
Evénement Facebook



The Bankers
fleche animée
Image de la playlist

Playlist #44 : Samedi night with Mrs Stockwell

Disco,Nu-Disco, Slow House

01 sept. 2014
Une playlist de 15 morceaux est ajoutée tous les 15 jours. Chaque jour, un morceau est disponible au téléchargement.
Les playlists déjà complètes sont disponibles en écoute illimitée mais sans téléchargement.
right buttonAlbums
left buttonPlaylists
Booking
BRUXELLESLYON

Pseudo :


Message :


Les commentaires de nature exclusivement raciste, pornographique ou publicitaire sont strictement interdits.

chrome icon


Nous vons conseillons plutôt d'utiliser Mozilla Firefox, Safari ou Google Chrome.
Vous pouvez télécharger dès maintenant la dernière version de Google Chrome en cliquant sur l'image ci-dessous.
Please Wait